Opinel Custom

Opinel Custom
Un couteau customisé est un objet unique réalisé ici sur la base des excellents produits de la société Opinel. Celle-ci n'est pas responsable de l'apparence et du degré de finition de ces customisations. Ce ne sont pas des productions de la marque savoyarde. Des opinels originaux sont achetés et utilisés pour laisser libre cours à la créativité.

Thèmes et Matières (cliquez sur l'image)

Thèmes et Matières (cliquez sur l'image)
OPINELS CUSTOMS PAR CATÉGORIES (Bois, Résines, Cornes, Ramures, Marquèterie, Divers) : CLIQUEZ SUR L'IMAGE.

PaléOpinel

.
L'histoire a commencé par un MP, un moment de sympathie comme sait en générer WebArcherie.
Où l'on découvre un Bougre qui communique finalement assez peu dès que le cœur est en jeu.
Amoureux de la préhistoire, préfère-t-il le ressenti à la parole, l'action à l'intention ?
A moins qu'il soit simplement timide, Homme des Bois au cœur sensible ?

Voilà un vieil Opinel chargé d'Histoire, qui a voyagé sur nombre de chantiers puis fut oublié au fond d'un tiroir. Aujourd'hui "custom", il reprend de la vie dans les mains de celui qui aime la préhistoire !


Pour Jack.
.

"Dans la poche"

.
Jack a eu la gentillesse de me faire parvenir des chutes de bois qu'il avait. Sensible au geste, je lui ai demandé de mettre dans l'envoi de quoi le remercier. Il a d'abord refusé - j'ai insisté - puis a glissé dans le carton quelques opinels retrouvés au fin-fond de nulle-part et dont certains avaient autant d'âge que de vécu (ils couvrent une période de 1967 à aujourd'hui, quasiment).

Jack, comme moi, est archer. Sur notre site d'archerie favori, une loterie est organisée chaque année. J'ai alors personnalisé ce petit Opinel n°5 qui, désormais "custom" sera idéal dans une poche de la tenue de tir ou dans la valise/le sac de l'arc pour tous les travaux qui peuvent échoir à une lame : couper des fils, des fibres optiques, nettoyer des flèches (la colle des paillons est parfois gênante), enlever des plumes, etc.

C'est le plus petit Opinel que j'ai customisé (hormis un n°8 ultra-usé).
J'ai aussi légèrement retouché le profil de la lame et tout aussi légèrement poncé celle-ci : originaire des années 80, ce couteau avait "vécu".

Je me rends compte que c'est le petit outil parfait à avoir toujours sur soi en fait. Très discret, "légal" (pas de "Virobloc ©" ) et idéal pour tous les petits travaux de couture, de grattage, de petites découpes, etc. Même un saucisson fin ne lui fera pas peur.

Enfin, il a fait un heureux !

Variations

.
Fi des entrelacs, if comme porte parole et aucun vernis faisant écran pour un couteau où j'aurai pris le Temps de laisser parler le plaisir des contrastes clairs et des formes simples. Un assemblage agréable en main comme au toucher.
On ne se lasse pas de caresser le bois...

Automne

.
Chaque Opinel, chaque bois est une nouvelle expérience.

Et on peut dire que celui-là m'en aura fait voir !


Ah, ce palmier...


Mais ensuite, à l'heure où les arbres vont bientôt prendre ces couleurs si magnifiques de l'automne, il offre des reflets, des tons, des successions qui feraient bien de lui, dans la forêt, dans les collines, le compagnon des pauses, l'ami du pain, la chaleur dans la main.
.

Chutes

.
S'il y a bien un chose que je déteste, c'est "gâcher" du bois ! Parce que c'est noble, c'est vivant, c'est beau, cela me cause ! Et plus le morceau est petit, plus il m'est précieux, souvent !
Alors lorsque j'ai réalisé le couteau d'Harm, j'ai eu une chute des plaquettes que j'avais préparées. Découpée dans l'épaisseur et le sens de la hauteur, cela m'a donné deux nouvelles plaquettes très fines, suffisantes peut-être pour les côtés d'un petit Opinel... Plus hautes que le n°6 que j'avais choisi, j'ai pu découper encore ces plaquettes dans la longueur, rétrécissant leur hauteur et obtenant deux fines tranches qui allaient servir pour le dos...
Quelques assemblages, collages et huilages plus tard...


Pour
Jean-Claude.

L'Homme de la Dame

.
Harm et Mélanie s'occupent du "Jardin de la Dame de Brassempouy". On y a trouvé la plus vieille figure humaine sculptée.

Cet été, mes enfants sont allés au Jardin de la Dame. Tir au propulseur, construction de four en torchis et autres plaisirs préhistoriques au menu.
Sans compter les magrets fumés à la main et les jolis chemins de campagne...

Le camping où nous nous trouvions étant plutôt bruyant le soir, Harm et Mélanie, nous ont accueilli dans leur Maison : "l'Enclos Frère"....
Plaisir de nos enfants qui se sont trouvés comme les grands se découvraient, ce fut un moment Humain que l'Opinel gardera en mémoire.

Pour Harm

Force & Douceur

.
Toujours présent pour aider, ayant le cœur sur la main, fidèle en amitié et en amour, adorant la montagne et la nature, rencontrer des personnes et discuter avec elles, bon vivant...
En fait c’est un ours avec un cœur d’artichaut qui aime ses 2 enfants plus que tout au monde.
Ah, oui : il est super têtu.

Alors j'ai choisi des bois chaleureux et forts, sombres et solides ou clairs et francs, chargés de significations aussi : de l'Olivier et du Palissandre de Violette du Brésil. Les lignes franches, le côté foncé aux reflets de lumière dorée et la solidité du Palissandre iront très bien à celui qui utilisera ce couteau, comme, je le crois, les symboles attachés à l'Olivier. Du padouk pour le cœur et le bon vivant, des filets clairs, noirs (ébène de Macassar) et rouges pour rehausser le tout et marquer les contrastes de cette personne attachante.

Pour Éric, l'ami de Gérald.

Flamme du Cœur

.
Voici un n°8 "jumeau" de mon propre n°10 : padouk d'Asie et d'Afrique, Magnolia de l'Himalaya, olivier, palissandre et érable.

Pourquoi un sur le même modèle que le mien ?
Normalement, je ne fais jamais cela.

Mais là, Elle me l'a demandé.

Pour Chloé, ma fille, qui grandit si bien et dont le regard (comme celui de son frère) pourrait suffire à faire vivre son papa !

Fleur de vie

.
Ce custom n°8 Opinel est en Padouk et aubier du Wengé.
Ainsi, le couteau est blanc et jaune au lieu d'être noir et brun.

Un artefact aux lignes brisées et aux partages marqués en douceur, avec des rondeurs et des continuités qui ramènent tout à communiquer.

Un couteau pour Marie-Lou.